Herausgeber:
Sonstige universitäre Einrichtungen
Erscheinungsjahr:
2015
PURL:
https://www.eliechtensteinensia.li/viewer/object/000386030/20/
INTRODUCTION GENERALE 
seigneuries et autres entités à caractère étatique, elle est le théâtre d’une véritable refonte des 
États qui la composent à la fin du XIX® siècle. Nombreux sont les vestiges de l’époque 
féodale qui disparaissent, absorbés dans de grands ensembles à l’origine des grands États 
européens. Malgré cette profonde restructuration de l’Europe, subsistent quelques micro-États 
dont la notion n’est pas clairement définie (SECTION 1) qui ne doivent pas être confondus 
avec d’autres entités juridiques à revendications étatiques (SECTION 2). Reconnus en tant 
qu’États, leur existence est parfois contestée (SECTION 3). 
SECTION 1. La notion de micro-État européen 
4. Analyse sémantique. — Le terme « micro-État » se compose d’un préfixe « micro », 
diminutif de « microscopique »° et du nom « État ». Ce dernier se définit comme une entité 
juridique formée de la réunion de trois éléments constitutifs (population, territoire, autorité 
politique) et à laquelle est reconnue la qualité de sujet de droit international. C’est surtout un 
groupement d’individus fixés sur un territoire déterminé et soumis à l’autorité d’un même 
gouvernement qui exerce ses compétences en toute indépendance, conformément au droit 
international”. Le terme « européen » est un adjectif qui qualifie ce qui appartient au continent 
européen. La difficulté se pose lorsque les trois termes « micro », « Etat » et « européen » 
sont accolés, d’où l’exigence de règles pour qualifier ce qu’est un « micro-État européen ». 
La diversité des études autour des micro-États a consisté à mettre en exergue de multiples 
éléments de définition. — Le Secrétaire Général des Nations Unies de 1961 à 1971 
MYANMAR U. THANT avait déjà perçu l’importance de ces critères en qualifiant les micro- 
États de la manière suivante : « Microstates are entities wich are exceptionnaly small in area, 
population and human and economic ressources, and are now emerging as independent 
states »*. Le concept de micro-État européen est délicat car souvent interprété différemment 
selon de nombreux critères ($1). Un certain nombre de ceux-ci doivent néanmoins être 
retenus pour permettre une définition appropriée ($2). 
$1 La polysémie de la notion 
5. Que ce soit en géographie, en économie, en politique, en fiscalité et même en droit, la 
notion de micro-Etat ne repose pas sur une définition précise mais sur des éléments 
  
° JEUGE-MAYNART (J.) [Dir.], Dictionnaire le petit Larousse, Paris, Ed. Larousse, 2010, p. 644. 
"CORNU (G.) [Dir.], vocabulaire juridique, Paris, Ed. P.U.F, 2008, p. 373. 
* Traduction : Les micro-Etats sont des entités avec une superficie, une population et des ressources 
économiques et humaines exceptionnellement faibles, et qui sont en train d’émerger comme des États 
indépendants. V. SANGUIN (A.-L.), Les micro-FEtats d'Europe, (Andorre, Liechtenstein, Monaco, Saint-Marin), 
Géographie, politique et économique, (thèse), Université de liège, 1996, p. 4. 
20
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.