Herausgeber:
Sonstige universitäre Einrichtungen
Erscheinungsjahr:
2015
PURL:
https://www.eliechtensteinensia.li/viewer/object/000386030/65/
LA CONSTRUCTION HISTORIQUE DES MICRO-ÉTATS EUROPÉENS 
« Landsgemeinde”” » est instaurée afin d’établir l’ensemble des griefs et des réclamations 
accumulés à l’encontre du comte Ferdinand-Charles de Hohenems. Les plaintes sont envoyées 
par des délégués à l’Empereur Charles VI de Habsbourg qui juge ces dernières sérieuses et 
décide de déposséder provisoirement le comte au profit de l’administration impériale. Il 
nomme en 1684, le Prince-abbé Rupert Von Kempten commissaire impérial, chargé 
d’administrer les deux seigneuries. Le Prince Jacob-Hannibal de Hohenems, ancien 
gouverneur du Voralberg, à qui échoit la succession se trouve dans l’impossibilité de payer 
immédiatement les dettes contractées par son père auprès de deux cent quarante-trois 
créanciers. De facto, l’issue est inévitable, l’Empereur décide par rescrit impérial que 
Schellenberg et Vaduz deviennent possessions immédiates d’Empire, la cession doit 
permettre d’amortir les dettes des Hohenems et ouvrir une nouvelle ère pour les deux 
seigneuries (B). 
B. La naissance de la Principauté 
75. Les cessions des seigneuries de Schellenberg et Vaduz. — Au XVII siècle, Karl Ier de 
Liechtenstein devient gouverneur de Bohême et son petit-fils Hans-Adam Ier construit l’un 
des plus beaux palais de Vienne pour y loger le trésor artistique familial sous la dénomination 
de Galerie Liechtenstein”’. Comme cela a été vu au paragraphe précédent, à la fin de la 
guerre de trente ans, les comtes de Hohenems sont ruinés et leur situation perdure jusqu’en 
1696, date à laquelle l’Empereur d’Autriche décide par rescrit impérial que Vaduz et 
Schellenberg deviendront possessions immédiates de l’Empire dont le produit de la vente 
permettra d’amortir les dettes des créanciers du Comte. C’est à l’occasion de cette cession que 
le Prince Hans Adam Ier de Liechtenstein achète la seigneurie de Schellenberg”” et le comté 
de Vaduz”** afin d’accéder à la diète impériale de Ratisbonne”‘°. Acquise mais éloignée de 
Vienne, la Principauté de Liechtenstein n’intéresse pas ses Princes qui préfèrent vivre à 
. . . . ET LA 246 
Vienne, jouir des titres et des privilèges liés à leurs terres”. 
  
#1 Une assemblée rurale ou une assemblée de citoyens, symbole de la démocratie directe que l’on trouve 
notamment dans certains cantons suisses. Ce système de représentation populaire est introduit pour la première 
fois dans le canton suisse d’Uri en 1231. Au XXT° siècle, il n’en n’existe pratiquement plus sauf dans les cantons 
d’Appenzell Rhodes-Intérieures et de Glaris ainsi que dans certaines villes de Suisse alémanique. 
* Nonobstant un domaine couvrant 5.800 km” comprenant 24 villes, 35 bourgs, 756 villages et 46 châteaux, 
leurs possessions ne jouissent pas d’une immédiateté et leur titre princier n’est qu’une noblesse d’empire sous 
vassalité autrichienne à valeur honorifique. 
* Le Prince Hans Adam de Liechtenstein achète en 1699 pour 115 000 guldens rhénans la seigneurie de 
Schellenberg. 
* Le Comté de Vaduz est acheté en 1712 pour 290 000 guldens rhénans. 
> RATON (R.), Les Institutions. op. cit, p. 22. 
%6 T1 faut attendre Aloïs II de Liechtenstein en 1842 pour voir la première visite d’un Prince en Principauté. 
65
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.