Herausgeber:
Sonstige universitäre Einrichtungen
Erscheinungsjahr:
2015
PURL:
https://www.eliechtensteinensia.li/viewer/object/000386030/484/
LE RÉGIME FISCAL ET SOCIÉTAIRE DES MICRO-ÉTATS EUROPÉENS 
constitution de cette liste est faite selon deux critères cumulatifs clairement définis dans le 
code général des impôts. Sont considérés comme ETNC : 
- Les États et territoires non membres de la Communauté Européenne dont la situation 
au regard de la transparence et de l'échange d'informations en matière fiscale a fait 
l'objet d'un examen par l'Organisation de Coopération et de Développement 
Économiques. 
- Les États n'ayant pas conclu avec la France une convention d'assistance administrative 
permettant l'échange de tout renseignement nécessaire à l'application de la législation 
fiscale des parties, ni signé avec au moins douze Etats ou territoires une telle 
«42117 
convention” . 
708. Par arrêté en date du 17 janvier 2014, les seuls États faisant partie de cette liste sont : le 
Botswana, Brunei, Guatemala, les Iles Marshall, les Iles Vierges Britanniques, Montserrat, 
Nauru, Niue. Les micro-États européens n’y figurent pas car bien que n’étant pas membres de 
la Communauté Européenne, ils font l’objet d’évaluations par les pairs de type OCDE et ont 
conclu avec la France maintes conventions fiscales d’échange de renseignements (B). 
B. Une coopération administrative liée aux standards de l'OCDE 
709. Les conventions fiscales destinées à échanger des renseignements fiscaux entre la 
France et les autres micro-États européens ont été établies après l’accord franco-monégasque 
du 18 mai 1963. L’Organisation du Commerce et du Développement Économique est à 
2118 
l’origine d’un certain nombre de ces conventions” “. En imposant la signature de douze 
conventions types d’échange de renseignements aux juridictions non-coopératives, elle a 
  
proposé, avant le Ier janvier de l'année précédente, la conclusion d'une telle convention ; 
c) En sont retirés ou y sont ajoutés les Etats ou territoires n'ayant pas conclu avec la France une convention 
d'assistance administrative, auxquels la France n'avait pas proposé la conclusion d'une telle convention avant le 
ler janvier de l'année précédente, et dont le forum mondial sur la transparence et l'échange d'informations en 
matière fiscale, créé par la décision du conseil de l'Organisation de coopération et de développement 
économiques en date du 17 septembre 2009, considère, selon le cas, qu'ils procèdent, ou non, à l'échange de tout 
renseignement nécessaire à l'application des législations fiscales. 
L'arrêté des ministres chargés de l'économie et du budget modifiant la liste, pris après avis du ministre des 
affaires étrangères, indique le motif qui, en application des a, b et c, justifie l'ajout ou le retrait d'un Ftat ou 
territoire. 
3. Les dispositions du présent code relatives aux Ftats ou territoires non coopératifs ne s'appliquent à ceux qui 
sont ajoutés à cette liste au ler janvier d'une année, en application du 2, qu'au Ier janvier de l'année suivante. 
Elles cessent immédiatement de s'appliquer à ceux qui sont retirés de la liste ». 
27 Code Général des Impôts, art. 238-0 A et l’article 22 de loi n°2009-1676 du 30 décembre 2009. 
718 Depuis 1963, l'OCDE propose des conventions types aux États, celles-ci ne leur sont pas juridiquement 
imposées mais proposées pour faciliter la rédaction de conventions bilatérales. 
484
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.