Herausgeber:
Sonstige universitäre Einrichtungen
Erscheinungsjahr:
2015
PURL:
https://www.eliechtensteinensia.li/viewer/object/000386030/35/
INTRODUCTION GENERALE 
celle-ci découle le droit de légation de l’Ordre de Malte et sa représentation permanente aux 
Nations Unies. — Bien que reconnu en tant que sujet de droit international disposant de la 
souveraineté internationale, l’absence totale des composantes de la souveraineté interne lui 
fait défaut. Par conséquent, cet ordre religieux ne peut être qualifié d’Etat. 
30. La République monastique du Mont Athos. — Le statut juridique de ce territoire est 
régi par le traité de paix de Lausanne du 24 juillet 1923 et par le chapitre XI de la constitution 
grecque du 3 juin 1927”. Doté d’un statut sui generis’, cette région autonome dépend du 
Ministère des Affaires Etrangères grec pour la partie administrative”’ et du Patriarche de 
Constantinople pour la partie spirituelle. Les vingt monastères stavropigiaques”“ qui 
composent la presqu’île administrent ce territoire au sein d’une « Sainte communauté ». Le 
règlement détaillé du régime du Mont Athos et de son fonctionnement dépend d'une Charte 
constitutionnelle qui est élaborée et votée par les vingt monastères”. Ce territoire présente 
quelques particularismes. Les moines qui séjournent obtiennent la nationalité hellénique sans 
conditions particulières. De plus, en application d’un édit de l’Empereur Byzantin Constantin 
de 1046”, toujours en vigueur, son accès est strictement interdit à toute créature femelle 
vertébrée, à l’exception des poules et des chattes”. La République monastique du Mont 
Athos est une province autonome grecque qui s’auto-administre. — Dotée d’un territoire, 
d’une population et d’une organisation politique, cette province hellénique autonome ne 
dispose pas de souveraineté internationale, ce qui ne permet pas d’en faire un Etat. 
31. Les micro-territoires et certains ordres religieux confessionnels sont dotés de statuts 
juridiques particuliers qui leur confèrent une autonomie et leur reconnaissent certains attributs 
  
Constitution grecque, 9 juin 1975, art. 105 : « La presqu'île de l'Athos, à partir de Mégali Vigla et au-delà, 
formant le ressort de l'Athos, constitue, conformément à son antique statut privilégié, une partie auto- 
administrée de l'État hellénique, dont la souveraineté sur ce territoire demeure entière. Au point de vue spirituel, 
la Sainte-Montagne se trouve sous la juridiction immédiate du Patriarcat oecuménique. Tous ceux qui s'y 
retirent acquièrent la nationalité hellénique, dès qu'ils sont admis comme novices ou comme moines, sans autre 
formalité ». 
° GRIGORITA (G.). L'autonomie ecclésiastique selon la législation canonique actuelle de l’église orthodoxe et 
de l’église catholique, (étude canonique comparative), Rome, Ed. Pontifica, 2011, p. 137. 
7 Ce dernier nomme un gouverneur dont les fonctions sont principalement liées à la sûreté et au bon ordre 
public. 
%5 C'est-à-dire qui ne dépend pas d’un évêque mais de l’archevêque de Constantinople et patriarche œcuménique 
lui-même. 
°” Le représentant de l'État participe à sa rédaction, puis elle devra être ratifiée par le Patriarcat œcuménique de 
Constantinople et le parlement grec. 
19 Cet édit confirme l’indépendance du Mont Athos accordée dès 972 par l’Empereur byzantin Jean 1” 
Tzsimiskès. Cf, POPPE (A.), « La tentative de réforme ecclésiastique en Russie au milieu du XI siècle », 
A.P.H., XXXV, 1972, p. 6. 
1! L'intérêt de cette interdiction est de ne pas tenter les moines qui méditent. 
35
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.