Herausgeber:
Sonstige universitäre Einrichtungen
Erscheinungsjahr:
2015
PURL:
https://www.eliechtensteinensia.li/viewer/object/000386030/22/
INTRODUCTION GENERALE 
études sur les micro-Etats n’ont malheureusement pas pu répondre à cette interrogation. 
Certaines n’ont pas d’éléments d’identification ou ceux-ci sont arbitraires. 
7. Les critères d’identification. — Une chose avérée est que les principaux critères 
d’identification des micro-Etats sont géographiques. La superficie et la démographie sont des 
éléments essentiels dont le degré d’importance varie suivant 1’échelle de grandeur”. La 
plupart des études en la matière utilisent des données dont les seuils sont souvent arbitraires. 
En 1968, l’étude de Patricia WOHLGEMUTH BLAIR sur « le probleme des micro-Etats » se 
limite aux seuls Etats dont la population est inférieure à 300 000 habitants'°. Dans les années 
soixante-dix, l’UNITAR, la CNUCED et la Banque Mondiale utilisent dans leurs rapports une 
limite démographique haute plafonnée à 1 million d’habitants'’. Plus tard, Antony DOLMAN 
dans son ouvrage « Paradise Lost? The Past Performance and Future Prospects of Small 
Island States »'* et François DOUMENGE lors d’une conférence à la CNUCED” pensent 
qu’outre ce critère, doit être également prise en compte la superficie, limitée à 5000 km” pour 
le premier et 20 000 km” pour le second. Ces cas d’espèce sont uniquement des exemples car 
il existe autant de règles que d’études. C’est en quelque sorte ce que démontrent Edward 
DOMMEN et Philippe HEIN dans leur ouvrage « States, micro-States and Island » en faisant 
un inventaire exhaustif des différentes limites existantes allant d’une population inférieure à 
400 000 habitants pour « le mouvement des non-alignés »*°, a 1 million d’habitants pour le 
Groupe d’Etude pour le Secrétariat du Commonwealth. Les énumérer serait inopportun sauf a 
prouver que chacune de ces études classifie les Etats pour déterminer arbitrairement les seuils 
qu’elle retient. La distinction entre « petit Etat » et « micro-Etat » est très subjective et chaque 
étude doit fixer elle-même ses propres critères. Géographiquement, ils ont l’avantage d’être 
quantifiables mais présentant l’inconvénient d’être subjectifs, ils n’en restent pas moins 
indispensables. 
  
P D'autres aspects peuvent être pris en compte comme l’enclavement ou l’insularité du territoire. 
!° WOHLGEMUTH BLAIR (P.), Le problème des micro-Etats, New York, [s. Ed.11968, p. 7. 
 DOMMEN (E.) et HEIN (P.), States, microstates and Island, Ed. Croom Helm, Londres, 1985, p. 24. 
Traduction : Paradis perdus ? Les performances passées et les futures perspectives des petites iles Etats, 
DOLMAN (A.), Paradise Lost? The Past Performance and Future Prospects of Small Island States, in 
DOMMEN (E.) et HEIN (P.), States, microstates and Island, Londres, Ed. Croom Helm, 1985, p. 24. 
Discours, de Monsieur François DOUMENGE sur la vulnérabilité des petites îles États lors à la Conférence 
des Nations Unies sur le Commerce et le Développement de 1983. 
* DOMMEN (E.) et HEIN (P.), « Les petits pays sur la scène internationale », Paris, Le courrier de l'UNESCO, 
octobre 1986, p. 5. 
22
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.