Herausgeber:
Sonstige universitäre Einrichtungen
Erscheinungsjahr:
2015
PURL:
https://www.eliechtensteinensia.li/viewer/object/000386030/113/
LA CONSTRUCTION HISTORIQUE DES MICRO-ÉTATS EUROPÉENS 
$1 Aux origines de Saint-Marin (300 — 1600) 
158. La République de Saint-Marin fonde ses origines et sa construction autour du mythe 
fondateur de Saint-Marin (A) et sur la persévérance des Saint-Marinais au Moyen-Age face 
aux multiples tentatives d’annexions seigneuriales et ecclésiastiques (B). 
A. Le mythe fondateur 
159. Les persécutions des chrétiens jusqu’au Mont Titan. — L’Histoire rocambolesque de 
la République de Saint-Marin marie le mythe et la réalité. En l’an 300, un tailleur de pierre 
prénommé Marin aurait quitté l’île de Rab en Dalmatie pour s’installer comme maçon dans la 
ville de Rimini“. Ouvrier à la construction du pont de cette ville, il prend les matériaux 
nécessaires à son ouvrage sur le Mont Titan‘’’. Converti au catholicisme par l’évêque de 
Rimini, Gaudenzio, ce dernier en fait, avec un prêtre nommé Léo”, un acteur important de la 
propagande épiscopale. En 304, sur proposition de son gendre et lieutenant, Galère, 
l’empereur Dioclétien prend un édit de persécutions religieuses antichrétiens”””. Soucieux des 
troubles et des violences que connaît leur communauté dans la région, Marinus et le père Léo 
cherchent un lieu calme pour pratiquer leur foi. C’est alors que Marinus se souvenant du Mont 
Titan, s’y rend pour construire son habitation dans une grotte creusée à même la roche, afin de 
s’y installer avec son bétail. Très vite informés du lieu de retraite de Marinus, de nombreux 
coreligionnaires et autres persécutés accourent de toute la contrée pour se protéger et vivre 
leur foi en toute liberté. À la fin des persécutions, suit à l’édit de tolérance de l’Empereur 
Constantin de 313, Marinus est fait diacre. 
160. La donation du Mont Titan à Marin. — L’histoire raconte que le Mont Titan 
appartenait à une riche matrone de Rimini prénommée Donna Félicissima, propriétaire de 
nombreux domaines. Adversaire acharnée de la religion catholique, les exploits de Marinus ne 
tardèrent pas à lui être communiqués. Furieuse de l’audace qu’avait eu ce dernier en installant 
un nouveau culte sur son domaine, elle en informa ses fils qui servaient dans la garde des 
empereurs. Désireux de lui faire payer cette attitude inconvenante, les deux fils accourent au 
Mont Titan avec la ferme intention de le châtier*. Devant l’attitude ferme et modérée de 
  
“9 A cette époque, Rimini est en Italie. L Empire romain a connu des destructions dans le nord et nombreux sont 
les maçons embauchés pour reconstruire la ville. C’est pour cette raison que Marin est venu de Dalmatie. 
0 BOYER DE SAINTE-SUZANNE (R. de), Les Petits états de l’Europe : La République de Saint-Marin, 
Paris, Ed. Paul Ollendorff 1883, p. 27. 
1! Marinus deviendra Saint-Marin et le père léo, Saint-Léon. 
2 DOLCINI (C.). « Il Santo Marino », Milan, Fd. AIEP, n°6, [s.d.], p. 78. 
3 Ibid. p. 30. 
113
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.